Réflexologie

Histoire de la réflexologie


Les premières traces de la réflexologie remontent à 2.300 ans avant Jésus Christ.

Des tombes égyptiennes exposent des représentations de massages plantaires, des textes et illustrations prouvent également que les chinois connaissaient aussi une forme de réflexologie.

De même, en Inde et au Tibet.

La réflexologie moderne remonte, quant à elle, aux travaux du docteur William Fitzgerald (1872-1974) et du docteur Riley qui reprit et enrichit ses travaux.

Appliquant les principes de la thérapie zonale aux pieds, ils ajoutent trois zones latérales et quelques autres considérations pour établir un schéma des pieds et des mains indiquant quels points sensibles à la pression correspondent aux différentes parties du corps.

En 1938, Eunice Ingham rédige son ouvrage intitulé: “stories the feet can tell “.

Au début des années 80, le père Joseph Eugster, prêtre jésuite à Taiwan, favorise la renaissance, en Asie de l’antique tradition Chinoise de la manipulation des pieds.

Ses Principes

L'acte réflexe

Imaginez-vous marchant sur un clou.

En réaction à la douleur plantaire, un acte réflexe se répercute dans l ‘organisme:

les muscles empêchent le pied d’appuyer sur le clou, une poussée d’adrénaline se manifeste et crée des changements qui affectent l’équilibre des fonctions organiques.

La réflexologie agit selon le même principe, c’est à dire celui d’un réflexe impliquant la totalité du système nerveux.

La projection

Chaque partie du corps humain est représentée à un endroit déterminé du pied, appelé zone réflexe.

Celle-ci est la projection en miniature de cette partie du corps.

C’est ainsi que tous les systèmes physiologiques comme, les appareils sensoriels, articulaires, ont leur projection précise sur les pieds.

L’observation, et plus spécialement la manipulation de ces zones réflexes, informe sur l’état physiologique ou pathologique des fonctions correspondantes.

La réflexologie ne s'arrête pas aux pieds


De la même façon, il existe une cartographie représentant tout votre corps : dans les mains, le visage et le crâne. Selon le protocole établi lors de la première séance, je peux vous proposer une réflexologie :

  • Plantaire pour stimuler.
  • Palmaire pour des personnes âgées, personnes alitées, personnes à qui la plantaire serait trop douloureuse et trop stimulante.
  • Faciale Crânienne vise à réduire le stress grâce à une stimulation des terminaisons nerveuses du cuir chevelu ou entre les sutures crâniennes.

La réflexologie faciale et crânienne ont un double effet :

  • À la fois une oxygénation et une détoxication des tissus environnants.
  • La stimulation va permettre d’activer la microcirculation qui assure les échanges nutritionnels

Réflexologie faciale

Réflexologie palmaire

Réflexologie crânienne